Les journaux communautaires sont maintenant admissibles à participer au Concours canadien de journalisme

Le journalisme d’enquête est à l’honneur lors de la présentation des lauréats du Concours canadien de journalisme
samedi 5 mai 2018

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

  • Les journaux communautaires qui publient quotidiennement du contenu original en ligne sont maintenant admissibles à participer au Concours canadien de journalisme
  • Établissement d’un nouveau processus pour déterminer l’admissibilité des organisations souhaitant participer au concours pour la première fois
  • Clarification des règles et procédures pour les journalistes pigistes participant au concours
  • Clarification des règles et procédures pour les candidatures découlant de coproductions impliquant plus d’un organe de presse
  • Nombre illimité de candidatures qui peuvent être soumises par les concurrents dans quatre catégories photo

TORONTO, le 3 octobre 2018 – Les journaux communautaires à travers le Canada seront admissibles à participer au Concours canadien de journalisme pour la première fois cette année.

Les révisions aux règles du concours, approuvées le 27 septembre par le conseil des gouverneurs de l’organisation, comprennent une disposition qui ouvre la compétition aux journaux communautaires (souvent appelés «hebdos») pourvu qu’ils publient du contenu original sur papier ou en ligne au moins cinq jours par semaine.

Le Concours canadien de journalisme a été créé en 1949 pour encourager et récompenser l’excellence du journalisme pratiqué dans les journaux quotidiens canadiens. Les agences de presse établies au Canada ont aussi été admissibles dès le début et, au cours de la dernière décennie, l’admissibilité a été étendue aux organes de presse qui publient exclusivement en ligne sur une base quotidienne. À partir du concours de 2018, l’admissibilité est également étendue aux organisations qui publient des éditions sur papier hebdomadairement ou plus fréquemment, pourvu qu’elles mettent à la disposition des lecteurs du contenu original en ligne sur une base quasi quotidienne (soit au moins cinq jours par semaine).

Les gouverneurs du CCJ ont aussi approuvé l’établissement d’un processus formel pour déterminer l’admissibilité des organisations souhaitant participer au concours pour la première fois. Elles devront répondre à un questionnaire avant le 1er décembre de manière à ce que les demandes d’admissibilité puissent être évaluées avant l’ouverture des candidatures le 15 décembre.

Les gouverneurs ont aussi approuvé une nouvelle formulation visant à clarifier les exigences d’admissibilité pour les candidats (en particulier les journalistes pigistes) et pour clarifier les attentes pour les candidats dont le travail a été exécuté soit avec du soutien externe ou dans le cadre de coproductions impliquant plus d’un organe de presse.

Une catégorie contestée pour la première fois en 2017, Portfolio/Essai photo, a été modifiée pour devenir simplement Essai photo, les candidatures Portfolio n’étant plus acceptées. Et dans les quatre catégories photo, les concurrents ne sont plus limités quant au nombre de candidatures qu’ils peuvent soumettre.

Afin de rendre les règles et procédures de candidature plus claires, les gouverneurs ont approuvé une reformulation des règles du concours et des instructions et directives pour les candidatures. Les nouveaux documents sont affichés sur le site web du CCJ à :

Règles du concours : http://nna-ccj.ca/fr/reglements-du-concours/

Instructions et directives pour les candidatures http://nna-ccj.ca/fr/conseils-de-participation/

Voici les points saillants de la nouvelle formulation et des autres changements approuvés par les gouverneurs du CCJ :

  • Le concours est ouvert aux organisations qui recueillent quotidiennement au Canada des nouvelles et de l’information et diffusent des nouvelles et du journalisme original à l’intention des Canadiens au moins cinq jours par semaine dans le cas des journaux écrits, ou mettent en ligne le contenu de ces nouvelles et journalisme original cinq jours par semaine dans le cas de la version électronique des journaux, publications numériques et agences de presse.
  • Comme par le passé, le concours n’est pas ouvert aux organisations dont la mission première et/ou la principale source de revenus est la diffusion télévisuelle ou radiophonique; la publication de magazine; ou la publication (numérique ou écrite) à une fréquence inférieure à cinq jours par semaine.
  • Si une candidature a été publiée par un organe de presse dont l’admissibilité n’a pas été approuvée pour participer au concours, cette organisation doit faire une demande d’admissibilité avant le 1er décembre.
  • Le concours est ouvert aux journalistes (ou à leurs représentants) qui étaient employés sur une base permanente ou temporaire par un organe de presse admissible au moment où le travail soumis a été exécuté, et aux journalistes qui ont fourni le travail soumis à un organe de presse admissible à titre de pigiste ou de contractuel.
  • Sauf pour le travail effectué par les «journalistes citoyens» (qui ne peut être soumis que dans les catégories Nouvelle de dernière heure et Photographie d’actualité), le concours n’est pas ouvert aux personnes qui ne travaillent pas régulièrement dans le journalisme quotidien au Canada. Les candidats qui n’étaient pas employés sur une base permanente ou temporaire par un organe de presse au moment où le travail soumis a été effectué (incluant les journalistes pigistes) doivent présenter avec leur candidature une description de leurs activités journalistiques durant l’année pour laquelle le travail a été soumis. Cette exigence s’adresse à toutes les personnes qui ont fourni le travail soumis à une organisation admissible à titre de pigiste ou de contractuel.
  • Les lettres de présentation, précédemment et toujours nécessaires pour les candidatures des catégories Projet de l’année et Journalisme spécialisé ainsi que pour les candidatures comportant un financement ou un soutien externe pour le travail soumis, sont dorénavant aussi exigées :

o   Pour les candidatures découlant de coproductions impliquant plus d’un organe de presse. Ces lettres doivent donner les détails de l’arrangement de coproduction et certifier que le travail soumis a été entièrement et substantiellement exécuté par et pour l’organisation(s) qui est admissible à participer au concours.

o   Pour toutes les candidatures de personnes dont le travail a été exécuté à la pige ou à forfait, plutôt que comme employé de l’organisation qui l’a publié. Ces lettres doivent décrire l’activité journalistique de la personne concernée au cours de l’année pour laquelle le travail a été soumis.

  • Perpétuant une pratique depuis longtemps établie, les règles du concours, telles qu’approuvées par les gouverneurs et maintenant affichées sur le site web du CCJ, sont en vigueur pour le concours de 2018 qui couvre le travail publié entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018. Les candidatures peuvent être soumises entre le 15 décembre 2018 et le 15 janvier 2019 par l’entremise du système de candidature en ligne du CCJ.

Pour plus d’information, communiquez avec :

Paul Woods , Directeur general

exec@nna-ccj.ca