Le Concours canadien de journalisme annonce un nouveau lauréat dans l’une des catégories après la découverte d’une erreur dans la transmission des résultats des juges aux administrateurs

  • Le Concours canadien de journalisme annonce un nouveau lauréat dans l’une des catégories après la découverte d’une erreur dans la transmission des résultats des juges aux administrateurs
  • Marcus Gee du Globe and Mail est le gagnant de la catégorie du Reportage bref
  • De nouvelles procédures de vérification seront implantées pour le concours à partir de cette année

 

TORONTO, le 6 mai 2020 – Le Concours canadien de journalisme a annoncé un changement concernant l’un de ses prix de 2019 décernés récemment.

Le gagnant de la catégorie du Reportage bref est Marcus Gee du Globe and Mail. Caroline Alphonso du Globe and Mail avait été désignée par erreur comme lauréate de la catégorie lors de la diffusion des résultats du concours sur le web le 1er mai 2020.

Conformément à ses pouvoirs d’administration du concours et en tenant compte du besoin de préserver l’intégrité du programme des prix, le conseil des gouverneurs du CCJ a pris la difficile décision de révoquer le prix accordé à Caroline Alphonso et de le remettre à Marcus Gee comme l’entendaient les juges. Il n’y a pas de changement concernant les autres finalistes dans la catégorie : Louise Dickson du Victoria Times Colonist et Josh Rubin du Toronto Star ont tous deux reçu une citation au mérite pour leur travail tel qu’annoncé le 1er mai.

«Nous regrettons vivement cette malheureuse erreur humaine et nous nous excusons auprès de Caroline Alphonso et Marcus Gee», a déclaré Paul Samyn, vice-président du conseil des gouverneurs du CCJ et président du comité exécutif du conseil qui a été chargé d’examiner la question. «Leurs candidatures, de même que celles des sept autres personnes qui avaient été sélectionnées dans la catégorie, étaient des exemples d’excellence pour la réalisation d’un reportage.»

Conformément à son engagement d’observer les normes les plus élevées d’éthique journalistique et de transparence, le programme des prix donne une explication détaillée des circonstances qui ont causé ce malheureux incident.

L’erreur d’identification du gagnant de la catégorie est apparue après l’annonce des lauréats des 21 catégories du concours. Le juge en chef du comité de trois membres qui examinait les candidatures de la catégorie du Reportage bref a communiqué avec les administrateurs pour faire savoir que le gagnant annoncé n’était pas celui que le comité avait choisi.

Le CCJ utilise un système d’inscription et d’évaluation en ligne qui assigne à chaque candidature un numéro d’identification particulier. Après examen, les administrateurs du CCJ ont déterminé que l’erreur était due au fait que le juge en chef avait indiqué le mauvais numéro d’identification lorsqu’il a soumis par voie électronique à l’organisation les choix du comité.

La possibilité qu’une telle faute de frappe survienne dans ce cas particulier peut avoir été aggravée par le grand nombre de candidatures qui ont été retenues pour la dernière sélection de la catégorie du Reportage bref. En vertu du processus d’évaluation du CCJ, les comités de trois juges font d’abord une sélection individuelle, réduisant le nombre des candidatures jusqu’à ce qu’une dernière sélection soit établie. Cette sélection peut compter aussi peu que trois candidatures et un maximum de neuf. Dans ce cas-ci, il y avait neuf reportages en lice.

À la dernière étape du processus de sélection, les trois membres du comité discutent par téléconférence afin d’en arriver à un consensus pour choisir un gagnant et deux finalistes. C’est ce qui a été fait dans ce cas-ci, alors que le comité a choisi comme gagnante la candidature de Marcus Gee. Toutefois, le juge en chef a soumis par inadvertance le numéro d’identification de Caroline Alphonso lorsque les résultats finals ont été inscrits dans le système. Même si la candidature de Caroline Alphonso était dans la dernière sélection, elle n’avait pas été choisie comme l’une des finalistes.

En plus de choisir un gagnant et deux finalistes, les juges doivent soumettre des commentaires à propos des trois candidatures retenues. Ces commentaires sont habituellement incorporés dans la description des candidatures publiées dans un livret qui est remis au gala annuel du CCJ. Toutefois, le gala a été annulé cette année en raison de la COVID-19 et, conséquemment, les commentaires des juges n’ont pas été pleinement examinés par les administrateurs du CCJ. Ce qui constitue un autre facteur expliquant pourquoi l’erreur n’a pas été identifiée avant le dévoilement des lauréats le 1er mai.

Après l’identification de l’erreur dans la catégorie du Reportage bref, les administrateurs du CCJ ont passé en revue les soumissions des juges des 20 autres catégories et ont confirmé l’exactitude des résultats annoncés.

Au cours des 71 années d’existence du Concours canadien de journalisme et des dix années de sélection en ligne des candidatures, c’est la première fois qu’une telle erreur se produit. Pour éviter qu’une telle situation se reproduise, les administrateurs vont mettre en œuvre de nouvelles procédures pour le concours. À partir de cette année (2020), un processus de vérification en trois étapes sera instauré pour s’assurer de l’exactitude des candidatures identifiées comme finalistes, incluant la candidature gagnante, lorsqu’elles sont inscrites dans le système de sélection.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :

Paul Woods
Directeur général
Concours canadien de journalisme
exec@nna-ccj.ca
905-719-8675