Nominations pour le 69e Concours canadien de journalisme

Les finalistes des CCJ 2017 seront annoncés lundi le 19 mars
jeudi 15 mars 2018

TORONTO, le 19 mars 2018 – Le Globe and Mail vient en tête des candidatures du 69e Concours canadien de journalisme avec 18 nominations.

Le Toronto Star compte 12 finalistes et La Presse huit pour le concours qui est ouvert aux quotidiens, agences de presse, de même qu’aux sites de nouvelles en ligne dont la candidature est approuvée par le conseil des gouverneurs du CCJ.

L’Edmonton Journal et le Winnipeg Free Press ont obtenu trois nominations chacun, alors que La Presse Canadienne, le London Free Press, le National Post, le New Brunswick Telegraph-Journal, l’Ottawa Citizen et le Vancouver Sun/Province en ont obtenu deux chacun. Sept autres organisations ont une nomination chacune.

Il y a 63 finalistes dans 21 catégories, sélectionnés à partir de 881 candidatures pour du travail publié en 2017.

On annoncera les lauréats au cours d’une cérémonie de remise des prix à Toronto le vendredi 4 mai. Les gagnants recevront un chèque de 1000 $ et un certificat. Les autres finalistes recevront une mention d’honneur.

Le (la) Journaliste de l’année sera choisi(e) parmi les gagnants de cette année. Son nom sera annoncé au gala après que les prix de toutes les catégories auront été décernés. Le (la) Journaliste de l’année reçoit 2500 $.

Il s’agit de la 69e année du programme de prix et de la 29e en vertu de la présente structure administrative. Le concours a été créé par le Toronto Press Club en 1949 pour encourager et récompenser l’excellence du travail journalistique dans les quotidiens au Canada. Le programme du concours relève du Canadian Daily Newspaper Awards Programme Administration Corporation sous la direction de son conseil d’administration.

 

Les faits saillants des nominations de cette année :

 

  • Robert Cribb et Marco Chown Oved du Toronto Star sont finalistes trois fois, soit en Culture, Économie et Politique. Alex Boutilier les accompagne comme troisième collaborateur dans la catégorie Politique
  • Stephanie Nolen du Globe and Mail est finaliste dans deux catégories : Culture et International. Ce qui lui vaut 15 nominations en carrière, une de moins que le record détenu par Brian Gable. Stephanie Nolen a déjà remporté sept prix du CCJ.
  • Isabelle Hachey est en nomination deux fois : dans l’International et avec trois collègues de La Presse dans la catégorie Grande Enquête. Isabelle Hachey a ainsi sept nominations en carrière et cinq pour les deux dernières années.
  • Sara Mojtehedzadeh du Toronto Star est finaliste dans deux catégories : Grande Enquête (avec le collègue Brendan Kennedy) et Économie (comme membre d’une équipe de cinq personnes). Sara Mojtehedzadeh a aussi été en nomination pour le Journalisme spécialisé en 2016.
  • Ian Willms est en nomination deux fois, dans la catégorie Photo d’actualité et la nouvelle catégorie Portfolio/essai photographique. Ian Willms est un pigiste dont le travail en nomination a été publié par le Globe and Mail.
  • Serge Chapleau de La Presse est finaliste pour la 14e fois dans la catégorie Caricature. Il a déjà remporté sept fois la palme au CCJ.
  • Bruce MacKinnon du Halifax Chronicle Herald a obtenu sa 11e nomination pour la catégorie Caricature. Il a précédemment remporté le prix à six reprises et a été nommé Journaliste de l’année en 2015.
  • Grant Robertson du Globe and Mail en est à sa 11e nomination. Il a déjà remporté la palme individuellement cinq fois et une fois comme membre d’une équipe.
  • Paula Simons du Edmonton Journal a obtenu sa huitième nomination. Elle a gagné (avec quatre collègues) dans la catégorie Grande Enquête en 2013.
  • Steve Buist du Hamilton Spectator est finaliste pour la huitième fois, cette fois dans la catégorie Sport. Il a été gagnant deux fois comme membre d’une équipe.
  • Sean Fine du Globe and Mail a obtenu sa septième nomination. Il a gagné en 2004 dans la catégorie Politique.
  • Jennifer Wells du Toronto Star est finaliste pour la septième fois, dans la catégorie Économie avec quatre collègues. Un autre membre du groupe, Jim Rankin, est en nomination pour la sixième fois.
  • Marty Klinkenberg a obtenu sa sixième nomination, sa deuxième comme journaliste au Globe and Mail. Il déjà été lauréat à quatre reprises, dont trois fois pour le New Brunswick Telegraph-Journal.
  • The Athletic, un service numérique par abonnement, a obtenu une première nomination, pour Sunaya Sapurji dans la catégorie Sport.

 

Les finalistes dans toutes les catégories :

 

Culture

  • Eric Andrew-Gee, Globe and Mail, pour avoir tenté d’éclaircir l’héritage autochtone controversé et embrouillé du célèbre auteur canadien Joseph Boyden.
  • Robert Cribb et Marco Chown Oved, Toronto Star, pour avoir exposé les profits que tirent les revendeurs de billets en manipulant la vente des places aux spectacles des plus grandes vedettes internationales.
  • Stephanie Nolen, Globe and Mail, pour un reportage sur la façon dont s’en sortait l’écrivain canadien Alberto Manguel en tant que directeur de la bibliothèque nationale d’Argentine.

 

Journalisme spécialisé

  • Sean Fine, reporter à la justice pour le Globe and Mail, pour un examen du système judiciaire canadien à la suite des délais imposés sur les procédures criminelles par la Cour suprême.
  • Marina Strauss, qui couvre le commerce au détail pour le Globe and Mail, pour une série qui inclut la couverture de la disparition de Sears Canada et des troubles internes chez Tim Hortons.
  • Caroline Touzin, La Presse, pour des articles sur la santé, notamment un reportage sur les dangers que représentent les boissons sucrées fortement alcoolisées, qui sont fort populaires chez les jeunes au Québec.

 

Nouvelles de dernière heure

  • Bryan Passifiume, Calgary Herald/Calgary Sun, pour la couverture d’un feu de forêt dévastateur au Parc national des Lacs-Waterton.
  • Une équipe du Globe and Mail pour la ouverture du meurtre de six musulmans en prière à la mosquée de Québec.
  • Une équipe de La Presse, pour le reportage de l’attentat d’un suprémaciste blanc contre le Centre culturel islamique de Québec qui a fait six victimes.

 

Économie

  • Robert Cribb et Marco Chown Oved, Toronto Star, pour des reportages révélant que le Canada est un paradis fiscal pour des étrangers qui cherchent à cacher leur argent.
  • Nicholas Keung, Sara Mojtehedzadeh, Jennifer Wells, Jim Rankin et Kelsey Wilson, Toronto Star, pour une série sur le recours aux travailleurs temporaires migrants dans l’industrie alimentaire canadienne.
  • Grant Robertson et Tom Cardoso, Globe and Mail, pour avoir révélé qu’au moins 1 milliard $ d’amendes dans le secteur immobilier sont impayés et non récupérés par les autorités règlementaires.

 

Chronique

  • Lawrence Martin, Globe and Mail.
  • Melissa Martin, Winnipeg Free Press.
  • Paula Simons, Edmonton Journal.

 

Caricature

  • Serge Chapleau, La Presse.
  • Bruce MacKinnon, Halifax Chronicle Herald.
  • Malcolm Mayes, Edmonton Journal.

 

Éditorial

  • Jackson Doughart, New Brunswick Telegraph-Journal.
  • Tony Keller, Globe and Mail.
  • Christina Spencer, Ottawa Citizen.

 

Texte explicatif

  • Kate Allen, Toronto Star, pour un article qui étudie les effets des changements climatiques, non sur les humains, mais sur d’autres organismes de la planète, des bourdons aux arbustes.
  • Larry Pynn, Vancouver Sun, pour avoir abordé la chasse sportive à l’ours grizzly selon plusieurs points de vue, dont ceux de la population locale, des chercheurs, des Autochtones, des politiciens, des écologistes et des entreprises touristiques.
  • Jennifer Yang, Toronto Star, pour avoir tenté de déterminer si un imam à qui on a reproché des propos antisémites a vraiment dit ce que l’on accuse d’avoir dit.

 

Photo de reportage

  • Mike Deal, Winnipeg Free Press, pour une photo d’un bénévole aux Jeux d’été du Canada portant une casquette ornée d’une collection d’épinglettes.
  • Ashley Fraser, Ottawa Citizen/Ottawa Sun, pour une image d’un surfeur en action lors d’une journée brumeuse.
  • Olivier Jean, La Presse, pour la photo de la fumigation d’une ruche.

 

International

  • Isabelle Hachey, La Presse, pour une série sur la guerre en Syrie.
  • Stephanie Nolen, Globe and Mail, pour des articles sur le suicide, la crise politique et le désespoir en Amérique du Sud.
  • Nathan VanderKlippe, Globe and Mail, pour des articles sur la torture et la corruption en Asie.

 

Grande enquête

  • Robyn Doolittle, Globe and Mail, pour «Unfounded», qui révèle à quelle fréquence les forces policières à travers le pays ne portent pas d’accusations ou n’enquêtent pas davantage pour des allégations d’agression sexuelle, même dans les cas où il y a apparence de preuves sérieuses.
  • Isabelle Hachey, Yvon Laprade, Gabrielle Duchaine et Agnès Gruda de La Presse, pour «Le Montréal des sans-papiers», un aperçu en profondeur de la vie clandestine et précaire des réfugiés et de leurs familles, qui tentent de survivre sans statut légal à Montréal, une ville soi-disant sanctuaire.
  • Sara Mojtehedzadeh et Brendan Kennedy, Toronto Star, pour «Undercover in Temp Nation», une enquête sur la façon dont les immigrants et autres employés temporaires risquent leur vie et leur intégrité physique dans une boulangerie de Toronto.

 

Reportage à caractère local

  • Grant LaFleche, St. Catharines Standard, pour une série sur les conséquences de l’agression sexuelle d’un enfant par un prêtre catholique.
  • Randy Richmond, London Free Press, pour avoir exposé les conditions scandaleuses et la mauvaise gestion dans un centre de détention local.
  • Amy Smart, Victoria Times Colonist, pour une série qui aborde les obstacles qui existent toujours pour les personnes qui veulent profiter de l’assistance médicale à mourir.

 

Reportage élaboré

  • Katie Daubs, Toronto Star, pour le portait d’un homme qui présente les attractions touristiques du Canada sur l’Internet.
  • Richard Warnica, National Post, pour le portait détaillé du fondateur de Rebel Media Ezra Levant qui explique pourquoi son sujet semble incapable de s’empêcher d’aller trop loin.
  • Jesse Winter, Toronto Star, pour avoir raconté l’histoire déchirante d’un homme, violé par son oncle alors qu’il était enfant, puis abandonné par sa famille, ses amis, les gouvernements et le système de justice.

 

Photographie d’actualité

  • Darryl Dyck, La Presse Canadienne, pour une image d’une mère autochtone serrant sa fille de huit ans contre elle devant les restes calcinés de leur maison après un feu de forêt.
  • Ian Willms, Globe and Mail, pour une photo d’un demandeur d’asile du Nigeria fuyant vers le Canada dans le froid et la noirceur de la nuit.
  • Larry Wong, Edmonton Journal/Edmonton Sun, pour une photo des membres d’une église qui pleurent la mort de trois de leurs coreligionnaires qui ont été tués quand un voleur fuyant la police les a percutés au volant de sa fourgonnette.

 

Portfolio/essai photographique

  • Todd Korol, Globe and Mail, pour un essai sur la vie des cowboys de rodéo à la suite du suicide d’un jeune chevaucheur de taureaux.
  • Martin Tremblay, La Presse, pour un essai documentant l’histoire des réfugiés traversant la frontière peu après que l’élection de Donald leur eut laissé croire qu’ils étaient menacés aux États-Unis.
  • Ian Willms, Globe and Mail, pour un essai sur 22 demandeurs d’asile qui sont passés au Canada près de la ville d’Emerson, au Manitoba.

 

Politique

  • David Akin et Chris Selley, National Post, pour la couverture du séjour secret du premier ministre Justin Trudeau dans une île privée, propriété de l’Aga Khan.
  • Robert Cribb, Marco Chown Oved et Alex Boutilier, Toronto Star, pour une série qui révèle où s’entremêlent la politique et l’industrie des paradis fiscaux au Canada.
  • Noor Javed et Kristin Rushowy, Toronto Star, pour des reportages sur le dysfonctionnement qui s’est installé au conseil scolaire du district de la région de York.

 

Présentation

  • Jeremy Agius et Matthew French, Globe and Mail.
  • Patrick Bertrand, Henri Michaud, Benoit Dussault et Caroline G. Murphy, Le Journal de Montréal.
  • Une équipe, Toronto Star.

 

Projet de l’année

  • Dan Fumano et Matt Robinson, Vancouver Sun, pour une enquête sur la cause de Phillip Tallio, qui maintient toujours son innocence après 34 ans de détention pour le meurtre d’un enfant.
  • Jane Sims, Morris Lamont, Brice Hall et Mike Faille, London Free Press, pour «27 Minutes», qui a documenté comment une femme s’en est sortie indemne, contre toute probabilité, après avoir été submergée dans l’eau glaciale durant presque une demi-heure à la suite d’un accident de voiture.
  • Doug Speirs and et Ruth Bonneville, Winnipeg Free Press, pour «Class of 2017», une aventure de 13 ans pour documenter les étapes majeures et mineures de l’enfance et l’adolescence d’un groupe d’enfants nés en l’an 2000.

 

Reportage bref

  • Marcus Gee, Globe and Mail, pour avoir expliqué ce que signifie vraiment pour la communauté la disparition du journal d’une petite ville.
  • Ingrid Peritz, Globe and Mail, pour avoir rappelé l’expérience dévastatrice d’un homme qui a survécu à la fusillade à la mosquée de Québec.
  • Philippe Teisceira-Lessard, La Presse, pour avoir raconté la vie d’un couple de fermiers qui doivent abandonner avec tristesse le travail de leur vie.

 

Sport

  • Steve Buist, Hamilton Spectator, pour «Collision Course», une série d’articles qui examine les conséquences des commotions cérébrales chez les anciens joueurs de football canadiens.
  • Marty Klinkenberg, Globe and Mail, pour un reportage sur les suites du suicide d’un jeune chevaucheur de taureaux.
  • Sunaya Sapurji, The Athletic, pour «Grassroots to Gold» une série qui compare comment les pays autres que le Canada développent leurs joueurs de hockey.

 

Photo de sport

  • Nathan Denette, Presse Canadienne, pour une image ombragée du jeu d’une vedette du tennis.
  • Michael Robinson, New Brunswick Telegraph-Journal, pour un instantané d’une joueuse de basketball qui tente désespérément de garder le ballon en jeu.
  • Andrew Francis Wallace, Toronto Star, pour une photo d’un joueur de rugby ayant un doigt fort mal en point.

 

On peut consulter les candidatures mises en nomination sur le site web du CCJ à www.nna-ccj.ca. Le lien vers les candidatures se trouve sur le côté droit de la page d’accueil, juste sous la photo du Journaliste de l’année 2016.

 

 

Pour plus d’information, communiquez avec :

Paul Woods

Directeur général

Concours canadien de journalisme

exec@nna-ccj.ca

905-719-8675