Serge Chapleau et Stephanie Nolen remportent leur huitième prix en carrière du Concours canadien de journalisme ; Randy Richmond est nommé Journaliste de l’année

TORONTO, le 1er mai 2020 – Serge Chapleau de La Presse et Stephanie Nolen du Globe and Mail ont égalé le record du nombre de prix en carrière lorsqu’ont été dévoilés aujourd’hui les lauréats du Concours canadien de journalisme de 2019.

Serge Chapleau a décroché les honneurs une huitième fois dans la catégorie de la Caricature, alors que Stephanie Nolen a remporté la palme dans la catégorie de l’Économie (avec deux collègues du Globe and Mail), elle aussi pour une huitième fois. Au cours des ans, Stephanie Nolen a été honorée dans quatre catégories : Culture, Économie, Texte explicatif et International. Elle a été finaliste 17 fois, alors que Serge Chapleau l’a été 15 fois.

Leurs huit prix égalent le record détenu par Jacquie McNish, qui a remporté les honneurs à huit reprises entre 1992 et 2015.

Randy Richmond du London Free Press a été désigné Journaliste de l’année 2019. Il a été choisi par un comité de trois anciens lauréats du CCJ parmi les candidatures gagnantes qui avaient été soumises par une ou deux personnes.

Randy Richmond a aussi remporté la catégorie du Reportage à caractère local et était finaliste dans la catégorie Grande Enquête pour «We are the cops», une série d’articles indiquant comment un agent de police a roué une femme de coups de poing et de coups de pied et a tenté de l’étrangler, comment ses collègues policiers n’ont pas fait cesser cette violence et comment la police a travesti le tout en une histoire fallacieuse d’une dangereuse suspecte qui avait agressé un policier.

Les juges ont noté qu’il a fallu déployer des efforts journalistiques extraordinaires durant près de deux ans pour faire la lumière sur cet incident. Cela a impliqué une longue bataille après que l’agent accusé dans cette affaire a tenté d’obtenir une injonction pour interdire la publication d’informations cruciales. Randy Richmond a aussi surmonté les obstacles pour retrouver l’avocat de la victime afin d’obtenir une entrevue importante alors que l’homme était aux soins palliatifs avec peu de temps à vivre en raison d’une tumeur au cerveau.

Voici des commentaires des juges qui ont sélectionné le Journaliste de l’année à propos du travail de Randy Richmond :

  • Ceci représente clairement un service public, avec le journaliste comme chien de garde, engagé dans une longue bataille avec la police malgré les implications d’un tel combat pour un journal local dans une communauté de taille moyenne. Sa prose est délibérément minimaliste, comme un roman noir d’après-guerre. La sueur et la ténacité de la vieille école font de ce reportage un hommage à la façon dont le journalisme doit être pratiqué.
  • «We are the cops». Ces mots, effrayants dans leur contexte, illustrent le pouvoir moral de cette série, qui demande des comptes à la police, la Couronne et toute l’administration de la justice à London. Avec une rigoureuse impartialité et une profonde empathie, M. Richmond ne fait pas seulement la lumière sur une opération de dissimulation policière, mais il brosse un portrait compatissant de la jeune toxicomane qui a été violentée, de l’avocat flamboyant qui plaide sa cause même s’il lutte pour sa propre vie et, finalement, du policier accusé de l’agression. Ceci n’est pas seulement une enquête remarquable sur une allégation de brutalité policière. C’est une leçon de nuance morale, un reportage qui se lit comme un scénario de film.

Geoffrey York, qui avait déjà gagné deux prix du CCJ, a été la seule personne à remporter la palme deux fois cette année. Il a décroché le Prix Norman Webster pour le reportage international et (avec Stephanie Nolen et son collègue du Globe Matthew McClearn) le prix de la catégorie de l’Économie.

Le Globe and Mail s’est distingué dans huit des 21 catégories. La Presse et le Ottawa Citizen en ont remporté trois, alors que Le Devoir et le Toronto Star sortent gagnants avec deux prix chacun. Les autres prix ont été accordés aux Winnipeg Free Press et London Free Press et (pour la première fois) à The Athletic.


Autres points saillants :

  • Julie Oliver du Ottawa Citizen a gagné pour la troisième fois. Tous ses prix ont été acquis dans la catégorie de la Photo de reportage (1998, 2014 et 2019).
  • Renata D’Aliesio du Globe and Mail a obtenu son troisième prix du CCJ, cette fois-ci comme membre d’une équipe de quatre personnes dans la catégorie de la Nouvelle de dernière heure. Elle avait précédemment été lauréate dans Grande Enquête (2015) et Économie (2018).
  • Les quatre journalistes du Globe and Mail qui ont fait équipe pour décrocher le Prix John Wesley Dafoe pour la Politique sont tous des lauréats multiples. Sean Fine et Daniel Leblanc ont chacun gagné leur troisième prix du CCJ, alors que Steven Chase et Robert Fife remportent la palme pour la seconde année consécutive en Politique.
  • Melissa Martin en est à son deuxième prix dans la catégorie Chronique. Elle avait été lauréate dans cette catégorie en 2016.
  • Andrew Duffy du Ottawa Citizen a gagné pour la deuxième fois, cette fois-ci en remportant le Prix William Southam pour le Reportage élaboré. Il avait précédemment fait partie d’une candidature gagnante dans la catégorie de Grande Enquête en 1996.

Il y avait 63 finalistes provenant de 19 organisations dans 21 catégories. Les finalistes ont été sélectionnés par des comités de trois juges dans chaque catégorie parmi les 774 candidatures soumises pour du travail accompli en 2019.

En raison de la contribution de commanditaires, sept des prix parmi les 21 catégories ont été nommés en l’honneur d’importantes personnalités du journalisme, soit :

  • Le Prix George Brown pour Grande Enquête (commandité par le Globe and Mail)
  • Le Prix John Wesley Dafoe pour la Politique (commandité par Ron Stern)
  • Le Prix E. Cora Hind pour le Journalisme spécialisé (commandité par le Nellie McClung Heritage Site)
  • Le Prix Bob Levin pour le Reportage bref (commandité par le Globe and Mail)
  • Le Prix Claude Ryan pour l’Éditorial (commandité par la famille Ryan)
  • Le Prix William Southam pour le Reportage élaboré (commandité par la famille Southam)
  • Le Prix Norman Webster pour le Reportage international (commandité par la famille Webster)

Il s’agit de la 71e année du programme de prix et de la 31e en vertu de la présente structure administrative. Le Concours a été créé par le Toronto Press Club en 1949 pour encourager et récompenser l’excellence du travail journalistique dans les quotidiens au Canada. Le concours est maintenant ouvert aux journaux quotidiens, agences de presse et sites de nouvelles en ligne dont les candidatures ont été approuvées par le conseil des gouverneurs du CCJ.

 

La liste complète des lauréats et finalistes :

 Culture

Gagnante : Marsha Lederman, Globe and Mail, pour une réflexion sur l’art et les changements climatiques et un documentaire sur les activités frénétiques de Margaret Atwood après le décès de son conjoint.

Finalistes : Erin Lebar, Winnipeg Free Press, pour le portrait révélateur de Begonia, une artiste émergente de la scène musicale municipale ; Kevin Mitchell, Saskatoon StarPhoenix, pour une série en deux parties sur les joies et tribulations d’être un collectionneur de disques vinyle.


Journalisme spécialisé (Prix E. Cora Hind)

Gagnante : Kelly Grant, Globe and Mail, pour ses reportages sur l’assurance médicaments et l’aide médicale à mourir dans le cadre de sa couverture du secteur de la santé.

Finalistes : Ariane Lacoursière, La Presse, pour des articles exclusifs et approfondis traitant du système de soins de santé ; Alanna Smith, Calgary Herald, pour un ensemble d’articles illustrant son travail sur la violence conjugale.

 

Nouvelles de dernière heure

Gagnants : Renata D’Aliesio, Melissa Tait, Ian Bailey et Andrea Woo, Globe and Mail, pour la couverture de la fin soudaine de la longue recherche de deux adolescents soupçonnés du meurtre de trois personnes en Colombie-Britannique.

Finalistes : Une équipe de journalistes du Ottawa Citizen pour la couverture de l’accident d’un autobus à impériale bondé à l’heure de pointe ayant percuté un abribus et causé la mort de trois passagers et infligé des blessures à 23 autres ; Thomas Dufour, Audrey Ruel-Manseau et Ariane Lacoursière, La Presse, pour le reportage sur le décès d’un coureur d’un marathon, la longue attente pour l’arrivée des services d’urgence et les problèmes de planification de la course qui ont contribué à la tragédie.

 

Photo de nouvelles de dernière heure

Gagnant : Wayne Cuddington, Ottawa Citizen, pour la photo d’une femme désemparée soutenue par un agent de police après qu’un homme ait été abattu par un tireur au marché By.

Finalistes : Derek Ruttan, London Free Press, pour la photo montrant des policiers confrontant un homme armé d’un couteau de chasse ; Melissa Tait, Globe and Mail, pour avoir capté l’image du cercueil contenant le corps d’un jeune homme qui a fait l’objet de plusieurs semaines de recherche alors qu’il était mis à bord d’un avion de la GRC au Manitoba.

 

Économie

Gagnants : Geoffrey York, Matthew McClearn et Stephanie Nolen, Globe and Mail, pour une enquête approfondie sur les pratiques de prêt et autres activités d’Exportation et Développement Canada.

Finalistes : Danielle Bochove, Bloomberg News, pour des articles sur le changement de la nature du travail automobile et la façon dont les changements climatiques ouvrent la porte à de vastes ressources naturelles dans le Grand Nord canadien ; Jesse McLean et David Bruser, Toronto Star, et Marie-Ève Fournier, Katia Gagnon et Stéphanie Grammond, La Presse, pour une enquête conjointe révélant qu’un Canadien sur cinq qui déclare faillite le fait pour au moins une deuxième fois.

 

Chroniques

Gagnante : Melissa Martin, Winnipeg Free Press, pour deux chroniques touchant des femmes autochtones disparues ou assassinées, et une réflexion très personnelle sur une expérience terrifiante de turbulence en cours de vol lors d’un voyage de retour du Japon.

Finalistes : Isabelle Hachey, La Presse, pour des chroniques à propos d’un député redevenu médecin qui sème la controverse, des infortunes d’un conteur de village et des injustices causées par la réforme d’un programme d’immigration ; Edward Keenan, Toronto Star, pour des chroniques sur la vie, la politique et la plus grande ville canadienne.

 

Caricature (portfolio de cinq caricatures)

Gagnant : Serge Chapleau, La Presse

Finalistes : Brian Gable, Globe and Mail ; Bruce MacKinnon, Halifax Chronicle Herald

 

Éditorial (Prix Claude Ryan)

Gagnante : Marie-Andrée Chouinard, Le Devoir, pour des éditoriaux sur la tragédie de l’École Polytechnique, le massacre de Christchurch, N.-Z., et un auteur qui prône ouvertement la pédophilie.

Finalistes : Paul Journet, La Presse, pour des éditoriaux sur les promesses de dépense électorale, la façon pragmatique dont les jeunes voient les questions environnementales et le scandale du «blackface» de Justin Trudeau ; Peter Scowen, Globe and Mail, pour des éditoriaux sur l’incendie de Notre-Dame de Paris, le besoin d’une diversité saine et soutenue et les changements attendus à la loi sur l’aide médicale à mourir.

 

Texte explicatif

Gagnants : Daphné Cameron et Martin Tremblay, La Presse, pour avoir révélé comment la science, les politiques et les pratiques agricoles travaillent de concert pour pousser les pesticides à des niveaux dangereux et pourquoi la règlementation à ce sujet n’est pas appliquée.

Finalistes : Renata D’Aliesio et Melissa Tait, Globe and Mail, pour avoir indiqué à quel point la GRC est venue près de se retirer de la région entourant Gillam, Man., sans avoir trouvé deux fugitifs, et le rôle essentiel qu’a joué un trappeur Cri pour terminer la recherche ; Grant Robertson et Matthew McClearn, Globe and Mail, pour avoir expliqué pourquoi du matériel – bombes, obus et autres munitions – utilisé durant les exercices et n’ayant pas explosé, est devenu l’un des principaux soucis financiers qui hante le ministère de la Défense nationale.

 

Photo de reportage

Gagnante : Julie Oliver, Ottawa Citizen, pour la photo de trois campeurs bravant la température fraîche de l’été pour une baignade dans une colonie de nudistes.

Finalistes : Darryl Dyck, La Presse Canadienne, pour l’image de la silhouette d’un jeune garçon se baignant dans une piscine à fond de verre à 60 mètres au-dessus du niveau de la rue dans une tour à condos à Vancouver ; Dan Riedlhuber, St. Albert Gazette, pour l’image d’un jeune conducteur dérapant après avoir heurté le trottoir lors d’une course de boîtes à savon.

 

Photo d’actualité générale

Gagnant : Jacques Nadeau, Le Devoir, pour sa photo d’un homme appréhendé lors d’une manifestation pour le climat.

Finalistes : Francisco Proner, Globe and Mail, pour une image, prise d’un drone, montrant un véhicule englué dans une mer de boue et de détritus miniers après la rupture d’un barrage au Brésil ; Andrew Vaughan, La Presse Canadienne, pour la photo d’un homme observant la violence de l’ouragan Dorian le long du port de Halifax.

 

International (Prix Norman Webster)

Gagnant : Geoffrey York, Globe and Mail, pour des articles décrivant les réalités du Soudan, une dictature hautement militarisée et l’un des pays le plus difficiles à pénétrer et comprendre.

Finalistes : Nathan VanderKlippe, Globe and Mail, pour avoir voyagé à travers l’Asie pour découvrir des témoignages extrêmement personnels de persécution de la part d’Ouïghours, de Cachemiris et de Rohingya ; Geoffrey York, Globe and Mail, pour des articles sur les conflits émergents entre la Chine et les États-Unis prenant place à Djibouti en Afrique.

 

Grande enquête (Prix George Brown)

Gagnant : Une équipe de journalistes de La Presse, pour un exposé troublant des erreurs médicales qui ont causé la mort de 200 Québécois âgés ou vulnérables.

Finalistes : Randy Richmond, London Free Press, pour une série indiquant comment un agent de police a roué une femme de coups de poing et de coups de pied et a tenté de l’étrangler, comment ses collègues policiers n’ont pas fait cesser cette violence et comment la police a travesti le tout en une histoire fallacieuse d’une dangereuse suspecte qui a agressé un policier ; Kathy Tomlinson, Globe and Mail, pour avoir révélé des cas d’exploitation stupéfiante et éhontée dans l’industrie de l’immigration permettant à des recruteurs, consultants et employeurs sans scrupules de s’enrichir aux dépenses de nouveaux arrivants alors que les gouvernements et les autorités détournent le regard.

 

Reportage à caractère local

Gagnant : Randy Richmond, London Free Press, pour une série indiquant comment un agent de police a roué une femme de coups de poing et de coups de pied et a tenté de l’étrangler, comment ses collègues policiers n’ont pas fait cesser cette violence et comment la police a travesti le tout en une histoire fallacieuse d’une dangereuse suspecte qui a agressé un policier.

Finalistes : Aaron Beswick, Halifax Chronicle Herald, pour une série qui aborde des considérations politiques, économiques et environnementales auxquelles fait face le gouvernement de Nouvelle-Écosse pour décider s’il doit fermer une usine de pâte à papier qui pollue depuis des décennies, mais qui offre des emplois payants à des centaines de personnes ; Nick Dunne, Cornwall Standard-Freeholder, pour avoir fouillé l’histoire la plus méconnue de l’assistance des «code talkers» auprès des Alliés durant la Deuxième Guerre mondiale, un travail qui a débouché sur un examen plus large de la langue mohawk.

 

Reportage élaboré (Prix William Southam)

Gagnant : Andrew Duffy, Ottawa Citizen, pour «Six on a Bus», un récit saisissant à propos de l’expérience terrifiante des passagers d’un autobus municipal qui a percuté violemment un abribus causant la mort de trois personnes et en blessant 23 autres.

Finalistes : Sammy Hudes, Calgary Herald, pour un documentaire racontant le difficile cheminement vers le rétablissement qu’a vécu un joueur de hockey devenu paralysé après le tragique accident d’autobus de l’équipe des Broncos de Humboldt ; Ryan Thorpe, Winnipeg Free Press, pour avoir documenté la peine et le désespoir qu’ignorent la plupart des gens qui évitent ce quartier représentant l’épicentre du trafic de drogues et de la violence des gangs de rue.

 

Politique (Prix John Wesley Dafoe)

Gagnants : Robert Fife, Steven Chase, Sean Fine et Daniel Leblanc, Globe and Mail, pour avoir déniché la nouvelle suivant laquelle le bureau du premier ministre avait fait pression sur la ministre de la Justice pour l’abandon d’une poursuite contre SNC-Lavalin, et pour une série de reportages sur les suites de l’affaire qui a pris des proportions de scandale.

Finalistes : Une équipe du Globe and Mail pour des reportages menés à travers le pays qui dévoilent comment des intérêts privés tirent profit des failles des lois sur le financement électoral ; Steve Buist, Matthew Van Dongen, Teviah Moro et Andrew Dreschel, Hamilton Spectator, pour des articles révélant que 24 milliards de litres d’eaux d’égout se sont écoulés dans une zone de terres humides vulnérables durant quatre ans et que les conseillers municipaux ont choisi de garder l’affaire secrète.

 

Présentation/Design

Gagnants : Cameron Tulk, Nathan Pilla, McKenna Deighton, Andres Plana et Tania Pereira, Toronto Star, pour une présentation qui aide les lecteurs à expérimenter les effets significatifs, parfois terrifiants, des changements climatiques.

Finalistes : Laura Blenkinsop et Christopher Manza, Globe and Mail, pour une présentation éminemment interactive destinée à aider les lecteurs à comprendre les dangers des distractions au volant ; Maxime Jean, La Presse, pour un rappel créatif du premier alunissage il y a 50 ans, spécialement formaté pour une interaction immersive sur iPad.

 

Projet de l’année

Gagnant : Globe and Mail pour un projet d’un an visant à identifier les principales lacunes dans la façon dont les données sont recueillies et analysées au Canada et à enquêter sur les raisons pour lesquelles le système de collection des données est si fragmenté et inaccessible.

Finalistes : London Free Press pour «Face It», un projet qui examine une multitude de problèmes auxquels font face les gens qui vivent en marge de la société à London, des maladies liées aux drogues à la pénurie de logements abordables et à la rareté des emplois ; Toronto Star pour «Operation Transparency», le point culminant d’un travail de cinq ans pour découvrir combien les médecins individuellement facturent le système provincial de santé et pour créer des bases de données consultables permettant aux lecteurs d’avoir accès à cette information.

 

Reportage bref (Prix Bob Levin)

Gagnante : Marcus Gee du Globe and Mail, pour son histoire sur la lutte d’une mère contre la dépendance aux opioïdes de son fils.

Finalistes : Louise Dickson, Victoria Times Colonist, pour un récit passionnant sur les aventures et le voyage final des cendres de Biker Bob, qui ont été jetées dans l’océan mais ont continué à se laver à terre ; Josh Rubin, Toronto Star, pour l’histoire d’une cantine mobile canadienne dont les propriétaires se sont retrouvés par inadvertance en plein cœur de l’embargo américain contre Cuba.

 

Sport

Gagnant : Dan Robson, Athlétique, pour un documentaire élaboré à propos de la mort subite de l’ancienne vedette du hockey Ray Emery, le cheminement parfois difficile du seul Inuk qui a joué dans la LNH et la possibilité que des blessures à la tête subies lors de leur carrière au hockey aient contribué au décès de deux joueurs à la retraite.

Finalistes : Bruce Arthur, Toronto Star, pour trois chroniques sur le cheminement des Raptors de Toronto vers le championnat de la NBA ; Alexandre Pratt, La Presse, pour un article à propos des invectives racistes dont un joueur Noir a été l’objet au cours d’un match semi-professionnel de hockey et des réactions qui ont suivi.

 

Photo de sport

Gagnant : Rick Madonik, Toronto Star, pour une photo de Kyle Lowry des Raptors de Toronto, entouré des mains de ses coéquipiers et adversaires.

Finalistes : Stan Behal, Toronto Sun, pour une photo du coup gagnant de la série par Kawhi Leonard des Raptors de Toronto, capté une fraction de seconde avant que le ballon ne pénètre dans le panier ; Jason Franson, La Presse Canadienne, pour une image d’action explicite d’arts martiaux mixtes visant les yeux.

 

Toutes les candidatures finalistes peuvent être consultées sur le site web du CCJ (www.nna-ccj.ca).

 

Pour plus d’information, communiquez avec :

Paul Woods
Directeur général
Concours canadien de journalisme
exec@nna-ccj.ca
905-719-8675