Règlements du concours 2016

CONCOURS CANADIEN DE JOURNALISME

RÈGLES DU CONCOURS

 

 

  1. Aux fins de ces règles, les termes suivants ont la même signification que les définitions qui figurent aux présentes.

(a)           «journal quotidien canadien» signifie un journal imprimé et publié au Canada de même que toute autre entité qui peut être déterminée selon la règle 2 ci-dessous;

(b)           «candidat(e)» signifie toute personne ou tout groupe de deux à cinq personnes qui soumet une candidature ou qui est identifié sur le bulletin de candidature; et

(c)           «article» est un reportage qui peut comprendre un article principal et des encadrés étroitement

                                reliés publiés le même jour

 

Admissibilité

 

  1. (a) Pour être admissible, une candidature doit d’abord avoir été publiée par un quotidien canadien en 2016, sur papier, mobile, tablette ou en ligne, en français ou en anglais.

 

(b) Le conseil des gouverneurs du CCJ peut, sur demande du propriétaire d’un site Internet et à l’avance de la date limite déterminée chaque année pour la participation au programme, juger que ce site Internet devrait être considéré comme «un quotidien canadien» selon cet article s’il est d’avis que :

 

(i)                   c’est une version électronique sur Internet d’un quotidien canadien, ou

 

(ii)      s’il présente les caractéristiques suivantes :

(a) il est produit au Canada pour une réception générale par le public au Canada;

(b) le journalisme qu’il présente est de nature semblable à celui publié dans un quotidien tel que traditionnellement soumis dans le cadre du programme de prix et de ses catégories, et qu’il peut être considéré sur un même pied d’égalité que les soumissions d’autres quotidiens dans la même catégorie selon les règlements et marches à suivre en place;

(c) il n’est pas en lui-même un outil de promotion ou de commercialisation pour une entreprise, un parti politique, un gouvernement, une institution, une cause ou une personne;

(d) c’est une publication «quotidienne», ce qui signifie qu’il produit des actualités et du journalisme original de façon régulière plutôt qu’occasionnelle; et

(e) ni lui ni son contenu ne sont soumis dans d’autres programmes de prix de catégorie journaux régionaux, magazines ou téléradiodiffusion.

 

 

  1. (a) De plus selon la règle 2, pour être admissible, une candidature doit avoir été créée par une personne qui est employée ou contractuelle auprès d’un journal quotidien canadien ou une agence de presse basée et incorporée au Canada ou qui travaille habituellement au Canada ou qui est sous contrat pour un média approuvé en vertu de cet article.

 

(b) Le conseil des gouverneurs du CCJ peut, sur demande d’un média qui ne répond pas par ailleurs à ces règles de définition de journal quotidien canadien et à l’avance de la date limite déterminée chaque année pour la participation au programme, considérer ses employés ou contractuels comme admissibles à participer au concours selon cet article s’il est d’avis que toutes les caractéristiques suivantes sont réunies :

(i) sa production est conçue pour une réception générale par le public au Canada;

(ii) le journalisme qu’il présente est de nature semblable à celui publié dans un quotidien tel que traditionnellement soumis dans le cadre du programme de prix et de ses catégories, et qu’il peut être considéré sur un même pied d’égalité que les soumissions d’autres quotidiens dans la même catégorie selon les règlements et marches à suivre en place ;

(iii) il n’est pas en lui-même un outil de promotion ou de commercialisation pour une entreprise, un parti politique, un gouvernement, une institution, une cause ou une personne;

(iv) c’est une publication «quotidienne», ce qui signifie qu’il produit des actualités et du journalisme original de façon régulière plutôt qu’occasionnelle;

(v) ni lui ni son contenu ne sont soumis dans d’autres programmes de prix de catégorie journaux régionaux, magazines ou téléradiodiffusion.

 

(c) Aux fins de cet article, l’expression «sous contrat avec un journal quotidien canadien ou une agence de presse … ou un média» dans le paragraphe (a) ci-dessus inclut une personne qui, après la réalisation de sa candidature sans implication, affectation ou instruction préalables du journal quotidien canadien, agence de presse ou média, a conclu un contrat pour obtenir le droit de publier la candidature.  La candidature d’une telle personne ne devra pas être disqualifiée en vertu de la règle 2 (a) pour la seule raison que la candidature a d’abord été publiée par cette personne sur son fil personnel de médias sociaux.

 

  1. Les décisions du conseil des gouverneurs concernant toute question relative à l’admissibilité d’un site Internet en vertu de la règle 2 ou d’un média en vertu de la règle 3 sont finales et exécutoires pour toutes les parties et demeurent en vigueur jusqu’à ce que le conseil des gouverneurs les annule. L’annulation d’une décision est finale et n’est pas sujette à révision. Le conseil des gouverneurs avisera toutes les parties de l’annulation et affichera un avis sur le site web du CCJ. L’annulation entre en vigueur à la date de l’avis d’annulation.
  2. Les candidatures provenant de magazines ou de cahiers de type magazine publiés par des journaux ne sont pas admissibles au Concours canadien de journalisme si un ou des éléments de ces magazines ou cahiers de type magazine sont soumis à tout autre concours de magazines.
  3. Pour qu’une candidature soit admissible, tout financement ou appui externes à l’endroit du reportage doivent être clairement identifiés au moment de la publication, dans toutes les copies archivées et dans le cadre de la présentation au concours. En outre, les gouverneurs peuvent déterminer que l’acceptation ou l’utilisation de telles ressources ou financement ne répondent pas aux normes les plus élevées d’éthique journalistique et que conséquemment la candidature n’est pas admissible au concours. Dans leurs délibérations sur cette question, les gouverneurs considèreront les questions suivantes, sans exclure d’autres éléments ou questions qui pourraient être pertinents dans les circonstances :

 

(a)           si le concept de la candidature a été initié par le candidat/média;

(b)           si le candidat/média a demandé du financement/ressources extérieures;

(c)           l’utilisation proposée de financement/ressources extérieures telle qu’établie dans la demande de financement/ressources;

(d)           si l’organisme de financement a posé des conditions sur le contenu du travail à être produit par le candidat/média;

(e)           s’il y a eu un examen de la demande par des pairs;

(f)            si l’organisme de financement a cherché à contribuer au produit du candidat ou à l’approuver avant la publication;

(g)           si la candidature comprend un appui, direct ou indirect, aux objectifs, buts, produits ou services de l’organisme de financement;

 

et leur décision est finale et non sujette à révision. Afin d’aider les juges  en vertu de la règle 22 ci-dessous, les candidat(e)s devront spécifier dans leur candidature toutes les ressources fournies par des sources extérieures à la salle de rédaction d’origine et répondre à toutes les autres exigences telles qu’établies en vertu de cette règle.

 

7.              La même candidature ne sera pas acceptée dans plus d’une catégorie sauf deux exceptions : il sera possible,  seule dans les catégories Présentation et Reportage à caractère local, de présenter les textes et les photos soumis dans d’autres catégories.  Les textes, photos et composantes de présentation dans la catégorie Projet de l’année ne sont admissibles dans aucune autre catégorie.

8.              Si une candidature ne respecte pas les restrictions de la catégorie dans laquelle elle est présentée, les gouverneurs peuvent, à leur seule discrétion, la corriger pour la rendre conforme.

 

Dossier d’inscription

 

9.              Conformément aux règles 14, 15 et 16, toutes les candidatures doivent être soumises en ligne ou par l’entremise d’une technologie qui permet aux juges d’évaluer le travail dans sa forme originale en utilisant les formulaires du site web du CCJ (www.nna-ccj.ca). Les soumissions en copie papier ne seront pas acceptées sauf tel qu’indiqué ci-dessous. Chaque candidature doit comprendre une preuve de publication satisfaisante. Les participants qui soumettent du contenu dans un format tablette peuvent être tenus de fournir (a) des tablettes avec le contenu proposé préchargé, ou (b) l’information qui permet aux juges d’avoir accès à la candidature sur leur propre tablette (s’il y a lieu). Les participants qui mettent leurs tablettes à la disposition des juges  doivent acquitter les frais de livraison et de manutention.

10.           Les documents en format PDF ou JPG comme preuve de parution sont obligatoires pour toutes les catégories de photographie, mais non pour les autres soumissions en ligne.

11.          Toutes les catégories non photographiques autres que Présentation, Reportage bref, Reportage élaboré et Caricature permettent maintenant l’utilisation de tous les outils de journalisme, incluant sans s’y limiter le texte, la vidéo, l’audio et les médias sociaux.  Utilisez les champs prévus à cette fin sur le formulaire d’inscription en ligne pour y intégrer tous les éléments.

12.           Pour toutes les soumissions qui comprennent des liens à une œuvre publiée en ligne, les participants doivent soumettre une ou des adresses URL valides. Si l’œuvre est affichée sur un site d’archives ou d’abonnement, il faut fournir un nom d’utilisateur et un mot de passe pour les juges.

13.           Les concurrents peuvent être parrainés et les documents peuvent être acheminés par les directeurs de la rédaction (ou l’équivalent) et peuvent être accompagnés d’une lettre expliquant les circonstances dans lesquelles l’article a été réalisé. Il n’est pas nécessaire de fournir une lettre de présentation (sauf pour la catégorie Projet de l’année, qui exige une lettre explicative), à moins que cette lettre permette aux juges de mieux comprendre les résultats extraordinaires obtenus dans des circonstances difficiles. Les documents non parrainés seront aussi acceptés.

 

Catégories

 

  1. Les candidatures dans la catégorie Présentation, qui concerne le design et la présentation des journaux traditionnels, peuvent être soumises en trois exemplaires de feuilles de publication ou photocopies. Les photocopies doivent être lisibles et de grandeur nature ou presque.
  2. Les candidatures dans la catégorie Projet de l’année peuvent être soumises en trois exemplaires de feuilles de publication ou photocopies ou par l’entremise d’une technologie qui permet aux juges d’évaluer le travail dans sa forme originale.
  3. Les feuilles de publication pour les candidatures Présentation et Projet de l’année peuvent être envoyées par la poste ou par messagerie au bureau du CCJ. Ces candidatures doivent avoir sur chacune des trois copies un bulletin de participation. Des versions imprimables du bulletin de participation peuvent être téléchargées à partir du site web du CCJ (www.nna-ccj.ca).
  4. Les candidatures pour Reportage bref et Reportage élaboré doivent être soumises seulement en format texte uniforme.
  5. Les participants dans la catégorie Reportage bref doivent inscrire le nombre de mots (1000 mots ou moins) sur le formulaire en ligne.

 

 

FRAIS D’INSCRIPTION

 

  1. Les droits d’inscription sont de 40 $, plus TPS/TVH par soumission pour les médias sur la liste des bienfaiteurs et 50 $, plus TPS/TVH pour les autres candidatures. Il n’y a pas de frais d’inscription pour la catégorie Reportage à caractère local. Chaque candidature doit être accompagnée d’un paiement, tel qu’un chèque personnel ou d’entreprise libellé à l’ordre du Concours canadien de journalisme (les participants des provinces de l’Atlantique, de la Colombie-Britannique et de l’Ontario doivent appliquer la TVH aux droits d’inscription de base). Les concurrents peuvent fournir un seul chèque pour couvrir toutes les candidatures s’ils en soumettent plus d’une. Les paiements par carte de crédit peuvent être faits en appelant le bureau du CCJ au 416-923-3567 poste 228, ou en ligne après avoir téléchargé une inscription en ligne.

 

 

SÉLECTION

 

  1. Chaque inscription qui se qualifie sera considérée comme étant en compétition avec toutes les autres candidatures dûment inscrites dans la même catégorie par un comité de trois juges choisis par les gouverneurs.

 

  1. Au moment de juger les mérites d’une participation, les juges prendront en considération les critères suivants :

 

(a)     les critères des catégories respectives;

 

(b)     le code déontologique gouvernant la profession de journaliste et les normes acceptées; et

 

(c)     les ressources (en personnel, ressources financières et autres) mises à la disposition du participant afin de permettre dans la mesure du possible un examen des candidatures provenant des plus petites salles de rédaction sur la même base que celles provenant des salles de rédaction plus importantes.

 

  1. Les juges identifieront trois ou quatre candidatures qui, selon eux, ont plus de mérite que les autres dans leur catégorie selon les critères élaborés, et ils en aviseront la directrice du programme. Ils placeront ensuite les finalistes en ordre croissant selon leur valeur relative.

 

  1. Les recommandations des juges seront acceptées par les gouverneurs pourvu que l’exactitude et l’originalité des textes n’aient pas été modifiées, et que l’intégrité du programme ne soit pas compromise. Les gouverneurs peuvent en tout temps révoquer un prix si, selon eux, les notions d’exactitude ou d’intégrité sont en jeu.

 

 

DROITS ET OBLIGATIONS

 

  1. La personne qui soumet la candidature et celle qui la parraine (s’il y a lieu) garantissent l’exactitude des données de cette candidature ainsi que l’originalité du travail soumis. Pour une photographie, elles garantissent qu’il n’y a eu aucune manipulation ou altération de nature à fausser le sujet ou à tromper le lecteur d’une quelconque façon.

 

  1. Les prix devront être acceptés tels que remis et ne sont pas transférables.

 

  1. Avant qu’un lauréat ne soit déclaré comme tel, il devra, ainsi que son commanditaire s’il y a lieu, signer une déclaration d’acquiescement aux règlements du Concours et une décharge, une protection et une licence autorisant l’enregistrement, la présentation et la diffusion de l’inscription. En participant au Concours, les candidats reconnaissent au Conseil des gouverneurs le droit de publier la soumission de quelque manière que ce soit, d’utiliser le nom et/ou la photographie de tout lauréat du Concours, ainsi que son commanditaire s’il y a lieu, à des fins promotionnelles ou publicitaires, et cela sans aucune compensation.

 

  1. Le Conseil des gouverneurs décline toute responsabilité pour toute candidature perdue, volée, détruite, mal adressée ou retardée.

 

Société d’administration du programme du Concours canadien de journalisme, 2016

(mise à jour le 27 septembre 2016)